01/02/2018

TECKTONIK parodie "Sextonic" Mylène FARMER

 
 
Un grand merci à Rebelliame Nova qui à posé sa voix sur ma parodie
Tecktonik  
Sous mixtion de figures
Toute la membrure
En torsion
 
Contorsions puériles
Nouveau style  
D’évasion
 
Sous néons, langage
Des signes, brassage
D’exhibition
 
Stimule, stimulons 
Pic d’adrénaline
Sur la piste des bouffons
 
Le règne de….
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Le trip de tout teckto niqueur
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Quand le slim plaque valeur de danseur 
  
Tout un art de spasmes
Dans un vacarme
Des simulacres
Gesticulent les bras
 
Si tout se désaxe
N’importe quoi
S’agitera
C’est toute la….
 
C’est de la…
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Et s’arquent tous les teckto niqueurs
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Quand la frime marque l’ardeur du danseur
 
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
                                                      Le 08/11/08 – P/8    Sextonic – Mylène FARMER

22/07/2017

L'ECHO DE NOS VIES parodie "Les mots" Mylène FARMER & SEAL

 
L'ECHO DE NOS VIES
Fatalement, cruel sort                
L’indéniable issue du corps            
L’étape que maint esprit appréhende          
Expirer l’écho qui tremble !
 
Certaines audaces laissent traces
D’autres passent et puis s’effacent
L’évènement s’impose et renverse les ondes
De ce monde
L’histoire s’expose et rend hommage 
Quand l’absence imparable endommage !
 
Ephémère tel un éclair,
L’écho de nos vies !
Nos grands-pères nous confèrent
Le temps des récits                                      
Peu de vie indélébile                                   
Plus fort est l’écrit
L’écho retentissant
L’écho, d’un jour marquant !
 
Méditer sur le passé
Faire semblable ou à l’inverse
Mais perpétuer les mémorables confesses
Que tous les aînés nous laissent !
 
Dans tous ces échos qui restent
Nombreux sont ceux qui nous blessent               
Ils s’éliment au fil du temps indéfini
Certains résistent !                         
Que l’aïeul nous transmette
Comme l’échotier qui sonne témoignages
 
Ephémère comme l’éclair,
L’écho de nos vies !
S’évanoui de par la terre
Porte nos esprits
Mais s’oublie l’écho futile(128) 
Dort à l’infini
L’écho disparaissant
L’écho, d’un jour passant !  
Le 16/04/07  Les mots  – MF – 49

08/02/2017

FANGE LAVE-MOI parodie "Ange parle-moi (1)" Mylène FARMER

Fange, lave-moi
Fange, lave-moi,   
La plus faste lueur me grise ! Lave-moi…
Le clair, pourvu qu’il me ravive !
Dans ce contexte nul semble révélé…
Ainsi s‘éteint l'esprit qui n'a su se cloner !  
 
Jonche l’émail, fange…
Montre détail , fontange….
Je sais le rang qu’il faut pour fréquenter les reines…
Montrent médailles, Ladies arborent l’emblème(58) !
  
Lave-moi
Les rois revêtent couleurs trompeuses !
Fange, lave-moi
Et voile le vernis insidieux !
Je ne suis de ceux : « Reluire pour grandir mieux »
Je vis mieux dévêtue, cloaque reflète véracité 
 
Jonche l’émail, fange…
Montre détail , fontange….
Je n’ai le sang qu’il faut pour côtoyer les reines…
Contre médailles, l’habit n’arbore fredaine(59) !                                   
 
Lave-moi, lave-moi de tout cet éclat !
Fange, lave-moi, laisse-moi dans ce sale état !    
Le 31/10/06   Ange, parle-moi  – MF – 8