10/04/2018

AUX AMOURS parodie "A rebours" Mylène FARMER

 

Aux amours

Le 12/11/2015 - A rebours - Mylène FARMER

L'art sexuel change de mode
Echanges, envies ou rien
N'est plus conventionné
Par notre société

Un, deux qui passent et lassent
Repart en chasse de faces
Recherchant fantaisie
Bravant les interdits

D'aimer les roses fanées
Est-ce singulier ?
Nos besoins et nos goûts, des choix ?
En avons-nous encore le droit ?

Aux amours bridés
Effrénés d'aimer
Faire comme les autres, on est en paix
Tyrannie des conformités

Désir du malsain
Avec les amours maudits
Est-ce que l'homme n'est qu'un produit ?
Pourtant consomme toutes ses lubies

Et l'envie passe et lasse
Et la bête chasse les faces
Toutes formes d'attirance
Celles qui sont différence

Que vient-on chercher
En haut des névés
Un petit coin plus pur, l'émoi
Mais s'enferment les cœurs tous froids

Aux amours cachés
Isolés d'aimer
Mais sous un dôme, on est en paix
Tyrannie des normalités

Aux amours des fous
De bon sens, ils s'en foutent
Ils rêvent d'enfreindre, est-ce pervers
De s'évader par les travers

Mais l'on incrimine
Cette âme féline
En cougar, elle s'est dévoilée
Tel un puma à pas feutrés

14/03/2018

PORNO PHALLIQUE parodie "Porno graphique" Mylène FARMER

 
Porno-phallique
Elle entre sans bruit, s’immisce en amie
Préparation gourmande et chaude d’un mets,
D’un mets sucré, d’un mets sucré, d’un mets sucré
 
Elle pénètre dans un mouvement,
Délicatement, prenant son temps.
Moment magique et divin entre nous.
Déconnectée, l’apogée est au bout.
 
Elle entre sans bruit, se glisse en amie
Elle aime le chaud humidifié                                                                                                         
Et l’effet, et l’effet, et l’effet sont les faits
 
Et quand dans un dernier effort,
Dans un plaisir intense et fort,
Là, dans cet orifice sali,
Dépose dans mon corps la vie
Là, je cris encore, oh oui !
 
Elle entre sans bruit, s'insère en amie,
Le froid l’empêche et l’incommode.
La doublure remplace, oh my god(e)
Là, je dis non, je dis non, je dis non, je dis non
 
Elle entre sans bruit, se glisse en amie,
Confection friande et chaude d’un mets.
D’un mets sucré, d’un mets sucré, d’un mets sucré
 
La morale de l’histoire phallique,
Voit dans le sexe un côté chic
Mon âme dévouée, fidèle déshonorée
Se détache de mon corps enchanté
 
Elle entre sans bruit, sincère, en amie                                      
Mon corps est en effervescence
En défaillance, défaillance, défaillance
Délivrance de nos sens
Le 12/04/06 - Porno graphique – Mylène FARMER

19/02/2018

REGLES Parodie "Aime" Mylène FARMER

 
Règles 
Que vous dire des maux qui tenaillent nos entrailles
Que vous dire de nos flux de femme
Un grand programme
Que vous dire du doigt qu'on met
Pour enfiler l'écran OB
Que vous dire des jeans serrés
Des hormones qui font gonfler nos contours
 
Règles,toutes les femmes sont les mêmes
Quand elles saignent, les mêmes problèmes
Gêne, la nuit et le jour
Pas au mieux quand on baigne
Dans le pourpre qui s'écoule
D'une oeuvre ovarienne
 
Que vous dire des migraines, de ce cycle menstruel
Que dire de l'appareil, des serviettes qu'on doit mettre
On se vexe, les nerfs à nus
On est complexe, tout nous excède pendant les menstrues
On a les glandes qui nous distendent
 
Règles,toutes les femmes sont les mêmes
Quand elles saignent, les mêmes problèmes
Germent bourgeons des huit jours
Sur nos faces, comme enseigne
Mamelles passent du simple au double
Parfois, nausées viennent
 
Que vous dire des maux qui tenaillent nos entrailles
Que vous dire du lot
De toutes ces glandes qui nous distendent
                                                 Le 23/12/09 – Aime – Mylène FARMER