07/10/2016

RESTE NEANT APRES LE FLOU parodie "Laisse le vent emporter tout" Mylène FARMER

Reste néant après le flou 
Mais toute sa vie passée s’est envolée
Comme l’oiseau farouche
Rester comme ça éloigné de la vérité…. 
 
Tous ces moments évanouis, mots désappris(70)                
Qu’on ne peut pallier(71)  
Rester comme ça, à côté, ne peut rien changer
Alors, va !
 
Il reste néant après le flou
Reste néant, cendre de tout
Il reste néant après le flou
Reste néant, cendre de nous…
 
Je t’ai laissé comme fanée, mieux asséchée…
Comme personne dissoute !
Au dam, mon cœur s’est percé a tellement saigné 
 
Mais toute sa vie passée s’est effacée
Sur tableau des souches !
Comme son esprit est lointain sur d’autres chemins
Rien !
 
Il reste néant après le flou
Reste néant, cendre de tout
Il reste néant après le flou
Reste néant, cendre de nous 
Le 13/12/06
 Laisse le vent emporter tout – MF – 40

28/01/2016

LES COULEURS PASSENT parodie "Que mon coeur lâche" Mylène FARMER

Les couleurs passent 
Dans la spirale se programme
L’errance des corps(113) au jour de mort ! 
Parcours de fond, mutation,
Couleur d’éclat s’effacera !               
 
Quand les atouts sont dissous(114)                                         
En revue(115) passent les recours(116)…..          
C’est pas facile de vieillir,                                                       
Importunée(117) par tort (tant)d’effets(118)  
 
Les couleurs passent, s’achèvent mes jours électriques 
Futur menace mes gestes, contours esthétiques  
Les couleurs passent C’est le signal,
J’assume déclin mais je lisse  
Le temps entache Beaux jours détalent..
Le temps, un vautour cyclique      
 
Quel art étrange qui s’arrange
Pour estomper toutes ces années 
C’est incurable(119) au final(120)                                                 
Vestige, un jour au lourd passé ….
 
Les couleurs passent,
Mes rêves, mes jours électriques !
Futur menace mes gestes, contours esthétiques  
Les couleurs passent ! C’est le signal,
J’assure le grain et je lisse
Le temps entache, Beaux jours détalent..
Le temps, un vautour cyclique    
 
Les couleurs passent, mes rêves, mes jours électriques !
Futur menace, mes gestes, contours esthétiques 
Les couleurs passent C’est le fatal,
J’abuse demain en coulisses !
Les dents me lâchent L'amour détale
Le temps, un vautour cyclique    
                                                                                           Le 21/03/07 Que mon cœur lâche  – MF – 75 

20/01/2016

SI LA MORT FERME L'ETAU parodie "Innamoramento" Mylène FARMER

Si la mort ferme l’étau
 Froid inattendu qui me pénètre,
Vis néant, ses banlieues mortifères, et..
J’ai la foi de sorte à comparaître
Devant le Maître
Saigne sur la faux qui m’a fauché !
 
Voie, je n’ai pas cru en ta quiétude,
Refluant sans bruit dans la fissure, mais
Quand se meurt l’ultime particule,
Ce fragment qui brûle retient l’âme pénitente et percluse, 
C’est ma peine !
 
J’n’ai pas envie de n’être
Je n’ai d’arme si la mort ferme l’étau !
Les jours, report si piètre
Et dépendre du temps, à défaut…..
Ne peux combattre sous verrous…
Que s’écarte l’âme de mon corps bientôt !
Tout mon être repose dessous
Trouver enfin peut-être un repos !
 
Ploie, comme abattu par une armée de….
Me déchoir d’une force résignée… mais…
Toi, Marie mon sort t’est donné
N’est pas de regret !
Résolue, il te faudra m’aider !
 
Moi qui ai vu le bout du tunnel, sais..
Qu’avant moi, d’autres ont cru disparaître, j’ai(60)  
Reconnu l’ennui de la demeure,
Les mânes qui pleurent…
Aux frontières, le jugement, l’agonie traîne,
C’est ma peine…
 
J’n’ai pas envie de n’être
Je n’ai d’arme si la mort ferme l’étau !
J’encoure le tort de naître
Mais suspendre le temps du chrono …..
Tu me relate des rêves fous
Mais les platines de mon corps prennent l’eau(61)  
Tout mon être s’impose mou
Trouver enfin peut-être un repos !
 Le 10/11/06   Innamoramento – MF –