15/03/2017

JE NETTOIE parodie "C'est pas moi" Mylène FARMER

Je nettoie

Aux gens qui assassinent
A tous les choix les plus cons et débiles
Je récure, je nettoie, toie, toie

Aux multiples combines
Et aux sournois
Mets mensonges en sourdine
Délavés les effets ça et là

Je passe à l'eau de javel
Le fond de ces poubelles
Je dilue l'air obscène, je nettoie

Je veux que tout soit nickel
Brique ce monde d'essentiel
Je dissous l'ère obscène, bon débarras !

Aux actes sanglants et cruels
Aux attentats
Nuisent à mon arc-en-ciel
Les mefaits, le faux, les ingrats

Passer la serpillère sur les dégâts
Nuisent à mon atmosphère
L'enive, pognon et scélérats

Je passe à l'eau de javel
Le fond de ces poubelles
Je dilue les colères, je nettoie

Je veux que tout soit nickel
Lave monde de ces séquelles
Je dissous toutes les guerres, bon débarras ! 

Le 13/11/2015- C'est pas moi - Mylène FARMER

08/02/2017

FANGE LAVE-MOI parodie "Ange parle-moi (1)" Mylène FARMER

Fange, lave-moi
Fange, lave-moi,   
La plus faste lueur me grise ! Lave-moi…
Le clair, pourvu qu’il me ravive !
Dans ce contexte nul semble révélé…
Ainsi s‘éteint l'esprit qui n'a su se cloner !  
 
Jonche l’émail, fange…
Montre détail , fontange….
Je sais le rang qu’il faut pour fréquenter les reines…
Montrent médailles, Ladies arborent l’emblème(58) !
  
Lave-moi
Les rois revêtent couleurs trompeuses !
Fange, lave-moi
Et voile le vernis insidieux !
Je ne suis de ceux : « Reluire pour grandir mieux »
Je vis mieux dévêtue, cloaque reflète véracité 
 
Jonche l’émail, fange…
Montre détail , fontange….
Je n’ai le sang qu’il faut pour côtoyer les reines…
Contre médailles, l’habit n’arbore fredaine(59) !                                   
 
Lave-moi, lave-moi de tout cet éclat !
Fange, lave-moi, laisse-moi dans ce sale état !    
Le 31/10/06   Ange, parle-moi  – MF – 8
 

22/05/2016

LES DEUX POLES parodie "City of love" Mylène FARMER

 

Les deux pôles

Quand je danse et j'y crois
Hilare
Dans l'extase à s'y méprendre ! Hum,,,,,,,,
 
Un instant, chemin faisant
La morsure gît du néant
Le noir avide d'un grand vide
Qui s'avançant
 
Je suis une pauvre élève
En chemin sur la vie
Et touchant l'automne
Dans le secret entre les deux pôles
Jamais n'être la même
Dans ce monde dénanti
Hélàs, ne comprends
Ma vie secrète au creux des deux pôles
Entre les deux pôles
 
Déconnecte par la peur
Foudroyée par le courage
Je laisse mon esprit flâneur
Sur des pages
 
Et me sarclant d'idées noires
Je m'étourdis d'utopies
De tous les affronts, m'allège
Je souris
 
Je suis une pauvre élève
En chemin sur la vie
Et touchant l'automne
Dans le secret entre les deux pôles
Jamais n'être la même
Dans ce monde dénanti
Hélàs, ne comprends
Ma vie secrète au creux des deux pôles
Entre les deux pôles
 
Le 24/12/2015- P
City of love - Mylène FARMER