07/05/2016

TECKTONIK parodie "Sextonic" Mylène FARMER


Un grand merci à Rebelliame Nova qui à posé sa voix sur ma parodie

Tecktonik  
Sous mixtion de figures
Toute la membrure
En torsion
 
Contorsions puériles
Nouveau style  
D’évasion
 
Sous néons, langage
Des signes, brassage
D’exhibition
 
Stimule, stimulons 
Pic d’adrénaline
Sur la piste des bouffons
 
Le règne de….
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Le trip de tout tecktoniceur
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Quand le slim plaque valeur de danseur 
  
Tout un art de spasmes
Dans un vacarme
Des simulacres
Gesticulent les bras
 
Si tout se désaxe
N’importe quoi
S’agitera
C’est toute la….
 
C’est de la…
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Et s’arquent tous les tecktoniceurs
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Quand la frime marque l’ardeur du danseur
 
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
Teck, teck, teck, teck, teck.. tonik
                                                      Le 08/11/08 – P/8    Sextonic – Mylène FARMER

C'EST L'HISTOIRE parodie "Redonne-moi" Mylène FARMER

 
C’est l’histoire…. 
Comme un chemin qui se profile,
Marqué de traces bien futiles.
« Nés » pour devenir :
Communs, fautes de désirs, où(18)                                                                             
Connus et subir les coups !
Mais des êtres éphémères, sûr !
 
Dans ce chemin qui se profile,
Reste un passage indélébile.
Prédestination,
Jeu de divination
Pour ajouter une page d’histoire,
Où demeure l’empreinte…. de soi !
 
C’est l’histoire prémonitoire
D’un chemin de croix,
D’une vie si brève, remplie de rêves.
C’est l’histoire d’hasards et de choix,
D’un cœur élève, percé de glaives.
C’est l’histoire d’une trajectoire
Peut-être fièvre, peut-être mièvre.
C’est l’histoire toujours du pourquoi
Tout ce qui fait qu’on est là !
 
Comme un chemin semblant tranquille,
Semé de leurres, inaccessible.
« Nés » pour devenir :
Riches, mendiants de désirs, où…
Pauvres, nantis de plaisirs doux…
Mais reste un goût d’ amer…tume ! 
                                                                    Le 31/05/06 Redonne-moi – MF – 76 

03/05/2016

L'ECHO DE NOS VIES parodie "Les mots" Mylène FARMER & SEAL

L'ECHO DE NOS VIES
Fatalement, cruel sort                
L’indéniable issue du corps            
L’étape que maint esprit appréhende          
Expirer l’écho qui tremble !
 
Certaines audaces laissent traces
D’autres passent et puis s’effacent
L’évènement s’impose et renverse les ondes
De ce monde
L’histoire s’expose et rend hommage 
Quand l’absence imparable endommage !
 
Ephémère tel un éclair,
L’écho de nos vies !
Nos grands-pères nous confèrent
Le temps des récits                                      
Peu de vie indélébile                                   
Plus fort est l’écrit
L’écho retentissant
L’écho, d’un jour marquant !
 
Méditer sur le passé
Faire semblable ou à l’inverse
Mais perpétuer les mémorables confesses
Que tous les aînés nous laissent !
 
Dans tous ces échos qui restent
Nombreux sont ceux qui nous blessent               
Ils s’éliment au fil du temps indéfini
Certains résistent !                         
Que l’aïeul nous transmette
Comme l’échotier qui sonne témoignages
 
Ephémère comme l’éclair,
L’écho de nos vies !
S’évanoui de par la terre
Porte nos esprits
Mais s’oublie l’écho futile(128) 
Dort à l’infini
L’écho disparaissant
L’écho, d’un jour passant !  
Le 16/04/07  Les mots  – MF – 49