15/03/2017

JE NETTOIE parodie "C'est pas moi" Mylène FARMER

Je nettoie

Aux gens qui assassinent
A tous les choix les plus cons et débiles
Je récure, je nettoie, toie, toie

Aux multiples combines
Et aux sournois
Mets mensonges en sourdine
Délavés les effets ça et là

Je passe à l'eau de javel
Le fond de ces poubelles
Je dilue l'air obscène, je nettoie

Je veux que tout soit nickel
Brique ce monde d'essentiel
Je dissous l'ère obscène, bon débarras !

Aux actes sanglants et cruels
Aux attentats
Nuisent à mon arc-en-ciel
Les mefaits, le faux, les ingrats

Passer la serpillère sur les dégâts
Nuisent à mon atmosphère
L'enive, pognon et scélérats

Je passe à l'eau de javel
Le fond de ces poubelles
Je dilue les colères, je nettoie

Je veux que tout soit nickel
Lave monde de ces séquelles
Je dissous toutes les guerres, bon débarras ! 

Le 13/11/2015- C'est pas moi - Mylène FARMER

17/02/2017

L'AVENIR EST ERODE parodie "Et si vieillir m'était conté" Mylène FARMER

 
L’avenir est érodé 
L’avis des hommes est fondé sur d’autres priorités
Là-haut, nos Dieux s’en plaignent. 
L’envie des hommes est réelle, détruire l’autre est cruel
Mais que faire sans laisser séquelles
 
La vie des hommes est portée par le gain, le plumage(G) 
Nos âmes font naufrage 
Mais ces graines au vent jetées ont su autant germer
L’éclosion sera dommage..
 
Et l’avenir est érodé.
Mots lâchés ne font effets.
Seuls les nobles actes remédient
Etres éplorés au Paradis…
 
La vie parfois messagère apporte la lumière
A nos yeux de mortels, et…
Quand compter remplace aimer ; Abîmer, primauté…
Nos derrières sont sur poudrière…
 
Et l’avenir est érodé.
Cause est reliée à l’effet
Seuls, les hommes commettent tragédie    
Etres altérés par les envies…
 Le 06/06/06
Et si vieillir m’était conté  – MF – 28

08/02/2017

FANGE LAVE-MOI parodie "Ange parle-moi (1)" Mylène FARMER

Fange, lave-moi
Fange, lave-moi,   
La plus faste lueur me grise ! Lave-moi…
Le clair, pourvu qu’il me ravive !
Dans ce contexte nul semble révélé…
Ainsi s‘éteint l'esprit qui n'a su se cloner !  
 
Jonche l’émail, fange…
Montre détail , fontange….
Je sais le rang qu’il faut pour fréquenter les reines…
Montrent médailles, Ladies arborent l’emblème(58) !
  
Lave-moi
Les rois revêtent couleurs trompeuses !
Fange, lave-moi
Et voile le vernis insidieux !
Je ne suis de ceux : « Reluire pour grandir mieux »
Je vis mieux dévêtue, cloaque reflète véracité 
 
Jonche l’émail, fange…
Montre détail , fontange….
Je n’ai le sang qu’il faut pour côtoyer les reines…
Contre médailles, l’habit n’arbore fredaine(59) !                                   
 
Lave-moi, lave-moi de tout cet éclat !
Fange, lave-moi, laisse-moi dans ce sale état !    
Le 31/10/06   Ange, parle-moi  – MF – 8