01/04/2017

EXTREME MYTHOMANIE parodie "Je t'aime mélancolie (1)" Mylène FARMER

 
 
Extrême mythomanie
Tes sornettes m’empoisonnent ! Ta faiblesse est félonne ! 
C’est comme une envie
Qui devient frénésie !
Comme une idée fixe
De jouer la comédie !
Le vrai, deçà ?!!
Il relève le défi
D’enjoliver sa vie !
C’est l’âme vile et contaminée
D’espoirs démesurés !
  
Le bien l’assène,
En douce, il souffre.
Atteint géhenne,
« La mousse » l’étouffe.
 
C’est comme une envie
De gloire, de fantaisie !
C’est comme le suffixe
Qui donne sens à sa vie, sa vie, sa vie…
Des discours polis
Qui effacent vérité(39)!
Le malaise s’édifie
En vecteur d’intérêts ! 
 
Quand il est pris
Dans la senne rétrécie,
La même acrobatie
Inventée, le délivre !
Comme l’enfant qui,
Enchaîne les bêtises,
Arrange ses dires
Dans un sourire..
Vilaine mythomanie !

Quand compromis,
La scène se contredit,
Sa ruse démentie,
Il se perd en délires…
Il feint l’avanie,
Anime le délit
Il mystifie ses souvenirs
Extrême mythomanie !
 
C’est l’esprit génie
Qui joue de son revers
Chaque « Toi » : démagogie,
Cela ne vous déplaise….
Je crois qu’il vit
De la crédulité
Des âmes écorchées…
Après tout, qu’il vante ses mérites,
Son charme est renommé, et toc !
 
Repeint la scène
D’une touche, d’une couche !
Tient en haleine,
Sa bouche fait mouche ! 
 
C’est l’homme accusé
D’aucune moralité !
L’homme qui utilise,
Séducteur engendré…
En somme, c’est ça…
Pour plaire, ses atouts
Sont « paraître » et « broder ».
Mais là, mais là, mais là, mon filou
Ton jeu va s’enferrer, alors !
Le 01/08/06
Je t’aime mélancolie – MF - 36

22/05/2016

LES DEUX POLES parodie "City of love" Mylène FARMER

 

Les deux pôles

Quand je danse et j'y crois
Hilare
Dans l'extase à s'y méprendre ! Hum,,,,,,,,
 
Un instant, chemin faisant
La morsure gît du néant
Le noir avide d'un grand vide
Qui s'avançant
 
Je suis une pauvre élève
En chemin sur la vie
Et touchant l'automne
Dans le secret entre les deux pôles
Jamais n'être la même
Dans ce monde dénanti
Hélàs, ne comprends
Ma vie secrète au creux des deux pôles
Entre les deux pôles
 
Déconnecte par la peur
Foudroyée par le courage
Je laisse mon esprit flâneur
Sur des pages
 
Et me sarclant d'idées noires
Je m'étourdis d'utopies
De tous les affronts, m'allège
Je souris
 
Je suis une pauvre élève
En chemin sur la vie
Et touchant l'automne
Dans le secret entre les deux pôles
Jamais n'être la même
Dans ce monde dénanti
Hélàs, ne comprends
Ma vie secrète au creux des deux pôles
Entre les deux pôles
 
Le 24/12/2015- P
City of love - Mylène FARMER 

01/12/2015

LE GROS TAS parodie "Moi Lolita" Alizée

Le gros tas
Moi, on m’appelle le gros tas
Boire que du coca
Voilà ou ça mène
Moi, on m’appelle le gros tas
Je n’ rêve qu’a la bouffe
Qu’aux tartes à la crème
Je souffre du manque d’égards
Et tous les régimes se soldent en échec
Moi, on m’appelle le gros tas
Trop de frites en sauce autour d’un problème
  
C’est pas ma faute
C’est mes hormones qui rangent le gras
Je vois les autres
Tous prêts à se moquer de moi 
C’est pas ma faute à moi
Si je prends de partout, tu vois
Kilos, le prix d’écarts
Dans mes repas  
 
Moi, on m’appelle le gros tas
La baleine au bas
Fonds de cette haine(CD)
Moi, on m’appelle le gros tas
Soucieuse de ce poids
Qui monte sans peine
Le sucre me bouche les voies(CE)
La balance me dit « pas deux sur la même »
On m’appelle le gros tas
Gâteaux qui abîment l’amour de soi-même
 Le 12/03/08 – P/15    Moi.. lolita – Alizée