05/10/2015

A L'OMBRE parodie "A l'ombre (1)" Mylène FARMER

 
 

A L'OMBRE

Bronzent les carcasses
De limaces au sol
La chaleur enflamme,
Les bêtes crament
Et croûtent, dépiautent
Vise ce grand pêle-mêle
Ces culs qui pèlent
Et moi, je vais me mettre,,
 
A l'ombre, calée sous le parasol
Je me cache parce que ça cogne
A l'ombre, je me coupe du soleil
Les yeux en mode sommeil !
A l'ombre, avachie comme une vache
Je me tourne sur toutes les faces
Les graisses fondent
Là, il faut que je me baigne
J' suis à l'ombre, faut pas qu' je me plaigne !
 
Comme y a rien à faire
En bord de mer
Et ben ! On fait rien !
Les heures enchaînent
La même rengaine
Et l'on revient ! Et là
Rouge écarlate
On se pommade
Et on lézarde
Après trempette !
 
A l'ombre, planquée sous le parasol
Je me cache et puis je lorgne !
A l'ombre, je me coupe du soleil
Les yeux en mode sommeil !
A l'ombre, avachie comme une vache
Je me tourne sur toutes les faces
Les graisses fondent
Là, il faut que je me baigne
J' suis à l'ombre, faut pas qu' je me plaigne !
 
Le 20/03/2013- P/
A l'ombre – Mylène FARMER

Les commentaires sont fermés.