14/04/2018

CE JOLI POUPON parodie "Oui mais non (1)" - Mylène FARMER

 
Ce joli poupon

Le 06/02/2011 – Oui mais non - Mylène FARMER 

Ses premiers cris ont engendré un vent plus doux

Une âme fragile dans ce monde hostile

Parons les coups !

 

Que soient bénies toutes les bonnes fées pour ce cadeau

Il est comme moi, il est comme toi, c'est le plus beau !

 

Petit minois délicat, un être roi

C'est l'être unique que l'on dorlote sans mesure lorsqu'il sanglote

C'est bon ! Han ! Han ! Bon

C'est magnifique ces petites menottes

L'air angélique quand il suçote à démesure cette totote

Oh oui ! Tu vois...

 

Ce petit bouchon

Au visage tout rond

Un chou plein de malice

 

Ce joli poupon

Ressemble à un bonbon

Je déguste sa peau lisse

 

Ce joli poupon

Rose comme un bonbon

Si doux est un délice

 

Ce petit bouchon

Génère une explosion

De joie, un artifice

 

Fais dodo camouflé, bien au chaud

Au fond de ton berceau ! Ho ! Ho ! Ho

Attendrie, je fond sur deux petits petons

D'amour et d'admiration

  

Et le voici yeux ébahis, il s'en impose

J'ote sa couche qu'il a rempli, ça l'indispose

Il me sourit sans soucis, émet un rototo ! Ho ! Ho !

Instants magiques car ses mimiques sont des joyaux

 

Petit minois délicat, un être roi

C'est l'être unique que l'on dorlote sans mesure lorsqu'il sanglote

C'est bon ! Han ! Han ! Bon

C'est magnifique ces petites menottes

L'air angélique quand il suçote à démesure cette totote

Oh oui ! Tu vois

 

Ce petit bouchon

Au visage tout rond

Un chou plein de malice

 

Ce joli poupon

Ressemble à un bonbon

Je déguste sa peau lisse

 

Ce joli poupon

Rose comme un bonbon

Si doux est un délice

 

Ce petit bouchon

Est une propulsion

De joie comme une hélice

 

You baby love ! You baby love ! You baby love ! Love lolove yo (x2)

 

 

Commentaires

Joliment inspirée par ta petite fille, cette parodie !
Ma petite-fille à moi devient une grande fille mais elle est toujours aussi craquante.
Bises !

Écrit par : Monique | 12/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.