20/09/2014

SUPREME MYSTAGOGIE parodie "Je t'aime mélancolie (2" Mylène FARMER

Suprême mystagogie
Les prophètes m’impressionnent ! Leurs prouesses conditionnent 
 
J’ai comme une envie            
De croire aux énergies.       
Comme une idée fixe         
D’avoir l’infime indice…        
C'est vrai, pourquoi ?
Enfouies les prémices,       
La genèse de nos vies ?!!   
Car là, rien n’est élucidé,   
Pouvoir des plus fluets !     
  
Les liens s’emmêlent,       
La boucle reboucle !        
Liens spirituels,               
Le doute envoûte !            
  
J’ai comme un envie        
De croire l’astre de nuit ! 
Comme en l’infini           
Que démenti l’impie, l'impie, l'impie...    
Je course l’inédit            
Miné d’opacité !             
La synthèse contredite,  
Dard qui génère l’attrait(40) 
 
Quand les récits
De faits sont incompris,
En quête de logique,
S’enchaîne mythologie !
Convergence qui
Amène l’indéfini
Dans les écrits des érudits,
Suprême mystagogie !
 
Dans les récits,
Déesses et grands génies,
Aux pouvoirs infinis,
Ces êtres nous inspirent !
Et vient théorie,
Dynastie des momies,
Les souvenirs de ces menhirs,
Extrême mystagogie ! 
 
J'ai comme une envie
D'interroger les airs
Chaques voix imperceptibles
Cachées dans l'univers
Parfois me disent :
Les présages semés
Valent bien d'être estimés !
Après tout, ce qui est logique,
Oh combien démontré, estoque !
 
Les liens s'emmêlent
La boucle reboucle
Liens spirituels
Le doute envoûte
 
J'ai comme un respect
De la mort habitée
Comme une ineptie
D'éviter le sujet(41)
Mais comme, j'ai pas..
Les clés du verrou
Je ne peux pénétrer
Et là, et là, et là dans le flou
C'est mieux pour exister, alors !
Le 23/08/06
Je t’aime mélancolie – MF – 37 

Les commentaires sont fermés.