01/04/2017

EXTREME MYTHOMANIE parodie "Je t'aime mélancolie (1)" Mylène FARMER

 
 
Extrême mythomanie
Tes sornettes m’empoisonnent ! Ta faiblesse est félonne ! 
C’est comme une envie
Qui devient frénésie !
Comme une idée fixe
De jouer la comédie !
Le vrai, deçà ?!!
Il relève le défi
D’enjoliver sa vie !
C’est l’âme vile et contaminée
D’espoirs démesurés !
  
Le bien l’assène,
En douce, il souffre.
Atteint géhenne,
« La mousse » l’étouffe.
 
C’est comme une envie
De gloire, de fantaisie !
C’est comme le suffixe
Qui donne sens à sa vie, sa vie, sa vie…
Des discours polis
Qui effacent vérité(39)!
Le malaise s’édifie
En vecteur d’intérêts ! 
 
Quand il est pris
Dans la senne rétrécie,
La même acrobatie
Inventée, le délivre !
Comme l’enfant qui,
Enchaîne les bêtises,
Arrange ses dires
Dans un sourire..
Vilaine mythomanie !

Quand compromis,
La scène se contredit,
Sa ruse démentie,
Il se perd en délires…
Il feint l’avanie,
Anime le délit
Il mystifie ses souvenirs
Extrême mythomanie !
 
C’est l’esprit génie
Qui joue de son revers
Chaque « Toi » : démagogie,
Cela ne vous déplaise….
Je crois qu’il vit
De la crédulité
Des âmes écorchées…
Après tout, qu’il vante ses mérites,
Son charme est renommé, et toc !
 
Repeint la scène
D’une touche, d’une couche !
Tient en haleine,
Sa bouche fait mouche ! 
 
C’est l’homme accusé
D’aucune moralité !
L’homme qui utilise,
Séducteur engendré…
En somme, c’est ça…
Pour plaire, ses atouts
Sont « paraître » et « broder ».
Mais là, mais là, mais là, mon filou
Ton jeu va s’enferrer, alors !
Le 01/08/06
Je t’aime mélancolie – MF - 36

Les commentaires sont fermés.