05/10/2015

ELLE SUCE SON POUCE parodie "Pourvu qu'elles soient douces" Mylène FARMER

 
Avec ce regard oblique
Un brin atypique,
Elle descend tes préjugés(34)  
Les recours dentaires                                                           
Ne sont tes affaires…
Evincés les indiscrets !
Elle n’a de combat,
Ce bien la soulage
C’est mieux dans un coin discret !
Dans son pyjama,
Evite l’outrage
L’accusée est agacée !
 
Et ce doigté
Paraît comme une audace,
L’ineptie est méprisée !
Elle n’aura jamais
Cette unique grâce
Tout est reflet du bébé !
 
Il fait déjà dodo
Ce cher enfant sage
Comme avertit le dicton !
Dessous ce défaut
Qui te fait ombrage
C’est une prude frustration !
 
Tu l’embêtes et lui pompes l’air,
C’est ambigu, elle suce son pouce !
C’est en cachette que son geste  se répète,
Elle est majeure, c’est rigolo !
Tu l’embêtes et lui pompes l’air,
Quelle incongrue, elle suce son pouce !
C’est obsolète la fumée de cigarettes(35)                                   
Vois plutôt ce candide tableau !
 
Ose l’ironie               
Avec ses complexes(36)
C’est sa peine pour s’imposer
Use de facéties
Afin qu’on lui laisse
Ce sorbet de panacées!
Elle fait déjà dodo !
Au fond, elle  se lasse
Des recours à inventer !
Les écarts sont richesses de menaces(37) 
A quoi bon se justifier(38) !                             
Le 21/07/06   Pourvu qu’elles soient douces – MF – 71 

Les commentaires sont fermés.