02/02/2015

BONNE ROUTE parodie "Pas de doute" Mylène FARMER

  
Bonne route ! 
Ce n’est qu’une peine qui m’assène 
Ton grand départ me rend solitaire
Bête prétendue, je doute du théorème
Il n’ est qu’un pas pour qu’on soit les mêmes
Après tout, nos besoins pas si différent !
Tout se mérite, s’apprend aux dépens….
Je prie ton âme loyale de me pardonner   
Tout va trop vite
Rester peu de temps !  
 
Bonne route à toi ma loute qui me quitte
J’aime imaginer un jour une visite !
Bonne route l’amie et va dans l’égale(Q)
Dans l’état ou l’être serait près du Christ !
 
Bonne route à toi ma loute qui me quitte
Mais t’abandonner ainsi, cela m’attriste !
Bonne route l’amie et rejoint l’égale
Dans l’endroit ou l’être s’assoit près du Christ !
 
Ce n’est qu’une peine qui m’assène
C’est un chemin sous vent(R) de colère
Trop loin d’ ma vue, j’ai perdu mon bout de flèche
M’incombe demain, que je comble brèche !
Près de moi, ton aura restera constamment            
Comme statique, croire, pour un moment
Que l’on pourra se côtoyer comme avant              
Vie tellurique
N’est plus pour l’instant ! 
Bonne route à toi ma loute qui me quitte
J’aime imaginer le jour de ta visite !
Bonne route l’amie et va dans l’égale …
Dans l’état ou l’être serait près du Christ !
 
Bonne route à toi ma loute qui me quitte
Mais t’abandonner ainsi, cela m’attriste !
Bonne route l’amie et rejoint l’égale
Grand, l’endroit ou l’être s’assoit près du Christ !
 Le 14/02/07  Pas de doute  – MF – 66

14/11/2014

JE SUIS CAMELEON parodie "Sans contrefaçon (2)" Mylène FARMER

 
Je suis caméléon Le 18/02/07
Dis, comment je dois engager l’action ?
  
Puisqu’il faut grandir
Dans un monde de soupirs
De cette condition
Se forme un glaçon !
Mais pour me durcir
Je ne voudrais refroidir
Physique dans l’équation,
J’suis caméléon !
 
Veulerie du fuyard :
Défier n’est l’exutoire !
A l’abri, à l’écart
Caché dans ses remparts !
 
Dans ce monde ou il n’y a que conquêtes,
J’épie par la lorgnette !
Je me fout bien des provocations
Je vis dans l’aberration …
 
Puisqu’il faut construire,
S’investir et réagir,
Dans ce tourbillon,
Je prends déviation !
Autour, ne m’inspire,
Je ne peux que m’abstenir,
Génie de l’adaptation,
j’suis caméléon !
 
Dans l’humour, je me cache, quand la résignation..
Et je revêts mon casque, c’est l’adéquation !
J’évite les coups dans la désertion
Je suis en position(105)                                  
Je me garde quelques convictions
Un peu de vocation…
 
Puisqu’il faut conduire
Un navire sur le pire,
Dans l’indignation,
Je prends ma leçon !
Pour me prémunir,
Je ne veux me découvrir,
Risque mon intégration,
J'suis caméléon 

24/07/2014

A BOUT DE SOUFFLE parodie "Je te dis tout" Mylène FARMER

A BOUT DE SOUFFLE
Silencieux, majestueux
Nos esprits flottants au souffle du vent
 
Cavalière, partenaire
Nos deux corps se lient et l'on fuit
 
Tout est sourd, tout devient flou
On se sent en vie à l'infini
 
N'abuse du mors pour qu'il m'emporte
Ose plus loin que l'horizon, à l'instinct
 
Sur ma monture, je quitte terre
Sur mon séant, comme adhérent
Dans cette selle
 
On se stimule, on accélère
On fuit le temps, on prend l'instant
Que l'essentiel
 
Chevauchée endiablée
Comme un feu brûlant, d'air s'alimentant
 
On partage le voyage
Et je brave les éléments du tourment
 
Je savoure ce rendez-vous
C'est comme un défi qui me poursuit
 
Mon âme s'évapore, il me transporte
Presque divin, étalon olympien
 
A toute allure, on se libère
Cheveux volants, le crin au vent
Déploie nos ailes
 
Au crépuscule, une écuyère
Le cœur défiant sa peur du temps
Comme un duel
 
Le 31/05/2013- P/
Je te dis tout – Mylène FARMER