24/04/2018

C'EST A FAIRE parodie "c'est dans l'air" Mylène FARMER

 
C'est à faire 
Repasser, c’est fait
Les leçons, c’est fait
Balayer, c’est fait
Tondaison, c’est fait
Dépoussiérer, c’est fait
Retaper le lit, c’est fait
Tout ranger, c’est fait
Et la cuisine, c’est fait aussi
 
Aller bosser pour qu’on mange
Et s’arracher de la fange
Ne pas sombrer pour mes anges
Recalculer les finances
Tout peser, mettre en balance
C’est stratégique l’intendance
Et faire que les stocks s’engrangent
Une blouse ou l'autre, je change
 
 
C’est à faire, c’est à faire, c’est à faire
C’est nécessaire
A refaire, chaque journée sur un planning surchargé 
C’est à faire, c’est à faire, une affaire
Si routinière
Se dépasser, s’obliger, guident tous ces jours pressés
C’est à faire, c’est à faire, c’est à faire,
Etre exemplaire
Faire du mieux, je fais ce que je peux sauf qu’asthénie plante son pieu
C’est à faire, c’est à faire, tant à faire 
Et à défaire
Je suis partout, je me dédouble sur un programme de fou
Parfois, je mange
Je réinvente le listing
 
Astiquer, c’est fait
La broderie, c’est fait
Et la lingerie, c’est fait
Toute la vaisselle, elle est finie !
Toute la couture me dérange
Et puis les courses, faut que je les range
Cette lessive incessante
A toute allure dans ces variantes
 
 
C’est a faire, c’est à faire, c’est à faire
Pour satisfaire
A refaire, chaque journée sur un planning trop serré
C’est à faire, c’est à faire, plus à faire
Vie familière
Devancer, s’adapter, quid de tous ces jours pressés
C’est à faire, c’est à faire, c'est à faire
Dans les horaires
Faire du mieux, je fais ce que je peux, j'ai envie d'aller au pieu
C'est à faire, c'est à faire, à refaire 
Toutes les poussières
Je suis partout, je me dédouble sur un programme de fou
Le soir, détente
Et que commence douce nuit !

Le 02/10/08 – C’est dans l’air – Mylène FARMER

22/04/2018

COSSE parodie "Quand" Mylène FARMER

 
 
 
COSSE
Moi, mi-froid, mi-chaud
Alvéole d'un lot
Comme passagère
 
Moi, je fais dodo
Au verso sans recto
Destin de poussière
 
Comme ma vie s'embête, m'exile les rêves
Et en somme (dormir), je suis passive de ces heures qui s'étiolent
 
Fais escale sur la lune
Dans la nuit qui se consume
Se délavent mes journées
M'épuise de m'ennuyer
 
Cosse, y a pas d'issue
Je me suis perdue
Telle la Bovary
Que le temps est lent, anéantissant
Sous ma couverture, je m'attends
 
Comme je végète, d'asile, je rêve
Et en somme, je suis active dans l'ailleurs qui somnole
 
Fais escale sur la lune
Sans un bruit, je me consume
Se délavent mes journées
D'époque, je me suis trompée
                                                                                        Le 15/12/2013 - Quand - Mylène FARMER

18/04/2018

CARAMELS SE MELENT parodie "L'e-mail a des ailes" ALIZEE

 
Caramels se mêlent
C’est un pays où la vie est magique  
Y a toute l’enfance qui nous sourit, c’est un délice
Y a le facteur, monsieur Du Snob, l’artiste
C’est la bonne humeur, les enfants jouent dans les rires
 
Sur l’île de l’amour si intemporelle
Dans un brin d’humour, caramels se mêlent
Un monde de joie, de chaud et de miel
Les ballons de François qui s’envolent très haut, nous ensoleillent
 
Monstres gentils, Casimir, Hyppolite
La vie en rose,qe qu’on voit quand ils sont là
Léonard boude dans son panier, il rumine
Ces amis savourent tous les bonbons de Julie
 
Sur l’île de l’amour si intemporelle  
Dans un brin d’humour, caramels se mêlent
Un monde de joie, de chaud et de miel
Les ballons de François qui s’envolent très haut, nous ensoleillent
 Le 20/02/09 – P/13    Le-mail a des ailes – Alizée